ABDERA LA PHENICIENNE
7
ROUELLES (Seine inférieure)
Juillet 1952, août 1953. Captage de la source des Ormes, dans la vallée de
la Lézarde.
Etage: pré campignien.
Objets:
Pics, tranchets, rabots nucleïformes, grattoirs circulaires et à museau,
perçoirs, tarrières, grattoirs à manche, lames et éclats, retouchoirs, lames à
coches, burins, racloirs, lamelles à plan de frappe préparés, nucléï..
Aucune trace de polissage.
Pas de poteries ni de haches ni de pointes de flèches.
haut de page: cliquer sur la fleche
GROTTE "KE"
Grotte sépulcrale de la fin du néolithique non positionnée sur les cartes étudiées. Nous l'avions nommée alors
grotte Ké à défaut d'autre appelation mais elle est également connue sous le nom de la "grotte de la roche
percée" et a été fouillée ( très mal) avant que nous y accédions (août 1958). Elle se trouve sur la commune de
St Laurent le Minier, dans le Gard, à l'aplomb de la Vis rive Gauche, entre la grotte des Camisards et la ville
de Ganges, avant sa rencontre avec l'Hérault (1er virage de la route avant le confluant).Accès difficile.

Les déblais de la précédente fouille ont été tamisés. Cette caverne, au demeurant peu profonde, contenait au
moins trois sépultures: Les ossements et les dents étaient en tas avec le reste du tamisage. Nous avons
trouvé dans les déblais des tessons, une pointe de flèche en silex, des perles de collier. Les rares objets
énéolothiques gardés sont en possession de la famille.
POINTE ANTINAS
Au sud de l'Andalousie, province d'Almeria. Au nord d'Antinas, en bordure du
plateau pliocène, à mi-chemin entre les repères géologiques d'Antinas et de La
Cruz, rencontré un gîte paléolithique de surface.
Objets ramassés : éclats de quartz de facture grossière, disques nucléïformes,
bifaces, coups de poings, racloirs. Les objets sont fortement érodés (vent de
sable). Par ailleurs, des objets paléolithiques dispersés sont ramasses sur toute la
surface du sud d'El Ejido aujourd'hui occupée par des serres
PETITE GROTTE D'ANJOU
Située sur le territoire de St Laurent le Minier (Gard).
Cette grotte a donné, en 1950, de la poterie à dessins digitants (cannelures obtenues au doigt
et lissées ensuite au lissoir). Le peu de poterie rencontrée (pâte grossière et épaisse, pâte fine
à grains broyés ) fait dater le site du Bronze, sans plus de précision. Les objets sont en
possession de la famille.
haut de page
index.html | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 | Page 9 | Page 10 | Page 11 | Page 12 |
Page 14
| Page 15 | Page 16 | Page 17 | Page 18 | Page 19